Vendre sa maison : quelles démarches ?

Depuis une dizaine d’années, vendre sa maison soi-même n’est pas aussi simple que cela peut paraître. En effet, de nouvelles démarches administratives sont devenues obligatoires. Cet article va essayer de vous aider à y voir un peu plus clair dans les démarches nécessaires. Ainsi, vous pourrez décider si vous tentez l’expérience de vendre seul ou s’il vous semble nécessaire de faire appel à un professionnel.

Les documents obligatoires pour vendre sa maison

Le certificat PEB

Le PEB correspond à la performance énergétique qui caractérise votre habitation. Elle prend en compte l’isolation thermique et les systèmes de chauffage. Avant de vendre un bien, vous devez communiquer le PEB à l’acquéreur. Pour obtenir un PEB, il vous faudra contacter un certificateur agréé.

Le contrôle de l’installation électrique

Afin de protéger l’acquéreur d’une installation électrique non-conforme et pouvant mettre en danger des personnes, le contrôle de l’installation électrique et l’obtention d’un certificat de conformité est obligatoire avant toute vente. De même que le PEB, il faut faire réaliser ce certificat par un professionnel agréé. Par ailleurs, pour que les assurances fonctionnent en cas de dommages, ce certificat est obligatoire.

Diverses attestations et renseignements

En fonction de votre type de logement (maison, appartement…), les pièces à fournir peuvent différer légèrement. Cependant, la plupart du temps, il vous faudra :

– Le certificat d’urbanisme

– La destination urbanistique du bien avant la vente : vous devrez spécifier l’usage que vous faisiez de votre bien. (habitation, bureau, commerce…)

– Les permis en vigueur

– les attestations concernant d’éventuelles particularités concernant votre bien : citerne de mazout, une éventuelle pollution au sol…

– S’il s’agit d’un appartement, des informations sur la copropriété seront requises.

Faut-il passer par un professionnel pour vendre un bien ?

Vendre, un savoir-faire

On ne s’improvise pas vendeur. Il n’est pas toujours facile de savoir valoriser les avantages de ses propres biens. Par ailleurs, accrocher les acheteurs potentiels, ne pas céder à la première offre de peur de perdre la vente, n’est pas toujours simple à gérer si l’on n’a pas l’habitude. Néanmoins, si vous vous sentez l’âme d’un agent immobilier, voici un recensement des avantages et des inconvénients à vendre par soi-même ou à passer par des professionnels.

Avantages et inconvénients

Vendre par soi-même

Hors le fait qu’il n’est pas toujours facile de mettre en valeur et de venter ses biens, vous risquez de connaître de nombreuses erreurs dues à la non-connaissance de certaines formalités obligatoires. À titre d’exemple, si vous omettez de mettre à disposition le PEB, cela peut vous coûter jusqu’à 1000 € d’amende. Par ailleurs, vous risquez fort de sous-évaluer ou sur évaluer votre bien. Cependant, un gros avantage non négligeable : vous n’aurez aucuns frais à payer à un tiers.

Passer par des professionnels

Adieu les formalités administratives, les professionnels s’occupent de tout. Par ailleurs, les agents immobiliers ont la fibre du commerce et savent comment attirer les acheteurs potentiels. Seul inconvénient, ce choix a un coût. Il faut compter environ 5 % du prix de vente.