Estimation du prix de sa maison : pas si simple

Lorsque l’on veut vendre son bien d’habitation ou un bien dont on a hérité, il s’agit dans un premier temps de lui définir un prix de vente. Contrairement à ce que l’on peut imaginer, ce n’est pas aussi simple que cela. Il est d’ailleurs fortement conseillé de ne pas estimer sa maison ou son appartement soi-même. Le prix demandé aura une incidence majeure sur le résultat de l’opération.

Estimer le prix de sa maison soi-même

C’est en général ce que font en premier lieu les personnes désireuses de vendre leur bien. Souvent, elles regardent le prix de mise en vente des autres biens immobiliers du quartier (via la presse spécialisée dans l’immobilier ou les sites immobiliers).

Or, il est impossible de se rendre compte du véritable état d’un bien immobilier en regardant simplement les photos d’une annonce immobilière ou en voyant la maison seulement de l’extérieur. La réalité peut-être très différente suivant, par exemple, la qualité des finitions, les aménagements et les rénovations qui induisent plus ou moins de confort, ou tout simplement suivant la réelle configuration du bien d’habitation et sur sa situation exacte (parking facile, trafic, bruit…).

Estimer le prix d’un bien immobilier avec objectivité

Lorsque nous estimons notre propre bien d’habitation, nous manquons souvent d’objectivité. C’est humain ! Attention à ne pas être trop gourmand ! C’est pourquoi il est important de confronter sa propre évaluation du prix du bien avec celle d’un professionnel. Cependant, il est fréquent que ce dernier estime mal votre bien et ce, pour plusieurs raisons. Parfois, celui-ci a simplement une mauvaise connaissance du marché parce qu’il n’a pas l’habitude de travailler dans votre secteur ou parce qu’il ne s’occupe pas souvent du genre de bien immobilier dont vous sous séparez. Il est fréquent également que l’agent immobilier insiste fortement pour savoir ce que vous attendez comme prix pour votre bien et qu’il vous propose un prix au moins aussi élevé, et ce afin de vous convaincre de signer avec lui un contrat d’exclusivité. En gros, il vous joue du pipo et vous allez devoir certainement attendre très longtemps avant de vendre votre bien au prix escompté, ce qui n’arrivera peut-être même jamais et vous aurez perdu beaucoup de temps. L’estimation immobilière n’est pas une tâche facile. On ne peut pas se contenter de définir un prix au mètre carré ou de se fier à une estimation en ligne qui sera encore plus aléatoire.

Le prix d’un bien hérité

Lorsque l’on désire vendre un bien immobilier dont on a hérité, il est encore plus difficile d’estimer son prix de mis en vente. C’est logique, on a parfois peu de lien avec cette maison ou cet appartement et donc peu de connaissance réelle du quartier. Par ailleurs, le temps presse souvent lorsque l’on veut se séparer d’un bien hérité. Il est fortement conseillé de se faire entourer de professionnels du secteur immobilier pour évaluer le prix de ce type de bien immobilier. Essayez également de retrouver les plans d’origine qui donneront une vision fiable de la surface habitable.

Le revenu cadastral est-il un élément important?

Le revenu cadastral n’est pas d’une aide capitale pour réaliser l’estimation de votre bien. En effet, ce dernier se base des montants de référence de 1975, alors pas de quoi s’affoler. Par contre, si vous disposez d’un acte de vente de moins de 5 ans, cela vous apportera un élément d’estimation qui peut s’avérer utile.

Vous désirez vendre votre maison rapidement, découvrez notre approche unique.

Changer d’habitation : une épreuve émotionnelle

Vendre son bien n’a rien d’anodin et l’émotionnel entre presque toujours en jeu. Déménager, ce n’est pas juste remplir des caisses et déplacer son lieu de vie, c’est aussi changer de nid avec tout ce que cela implique comme bouleversements dans nos habitudes.

Votre maison c’est vous !

Vous avez habité votre maison ou votre appartement pendant de longues années durant lesquelles vous avez évolué. Vous avez peut-être même construit une famille et vu vos enfants y grandir d’année en année. Déménager provoque une remise en question inévitable. Souvent, d’ailleurs, plus nous avançons en âge, plus nous détestons déménager (ou même simplement entreprendre des rénovations ou des rafraîchissements).

Faire du tri avant de vendre son bien

Un déménagement, ça se prépare ! Surtout si on veut éviter de mettre nos nerfs à rude épreuve pendant cette période émotionnellement dense. Si vous arrivez à lâcher prise vous pouvez bien sûr faire appel à des déménageurs qui s’occuperont d’empaqueter et de vider votre maison. Si vous décidez de faire vos cartons vous-même, vous allez devoir affronter automatiquement ces questions : ai-je encore besoin de cet objet ? Fait-il encore partie de ma vie ? C’est un souvenir mais ai-je encore envie de m’attacher à ce dernier ? A-t-il encore sa place dans ma nouvelle habitation ?

Préparer son déménagement

Il est important de se concocter un planning reprenant les différentes tâches à faire jusqu’au déménagement. Vider une maison n’est pas une mince affaire ! Commencer à trier, jeter ou donner le plus tôt possible. Dans les dernières tâches, n’oubliez pas d’ajouter un moment pour « remercier » votre habitation. En fonction du contexte du déménagement (séparation, agrandissement de la famille, deuil, changement de travail, héritage, etc.), les émotions ressenties peuvent être variées et intenses. Quitter votre maison peut être est un déchirement alors osez lui dire au revoir comme si c’était une personne que vous aimez. Un petit rituel peut même être mis en place : emportez avec vous un peu de terre de votre jardin (cela se fait pas mal en Chine par exemple).

Vous désirez vendre votre maison rapidement, découvrez notre approche unique.

Vendre un bien immobilier : à la chasse aux attestations !

Lorsque vous décidez de vendre un bien immobilier, de nombreux documents et/ou attestations sont nécessaires et obligatoires. Bien sûr, si vous passez par « Nous Achetons des Maisons Moches », nous nous occuperons de tout ! De quoi allons-nous donc vous libérez ?

PEB et électricité

Vous devrez entre autre récupérer le fameux certificat PEB, que vous devrez obtenir via une agence spécialisée. Cela peut prendre, selon les sociétés, de quelques semaines à quelques mois. Il faudra bien sûr se munir des renseignements urbanistiques que vous dénicherez au service urbanisme de votre administration communale. Le contrôle de l’installation électrique est également obligatoire et recevoir le procès-verbal de ce dernier peut prendre parfois un peu de temps. Faites donc tout cela en amont de la procédure de vente de votre bien.

Votre maison : bien sécurisée ?

Mais lorsque l’on vend sa maison, on ne pense pas toujours à ces documents-ci : d’éventuelles attestations relatives à votre citerne à mazout si vous en possédez une, des certificats utiles en cas de pollution des sols ou encore le dossier d’intervention ultérieure (DIU). Ce dernier est particulièrement pénible à rédiger lorsque l’on est en train de vendre son habitation car il s’agit d’un dossier qui reprend à peu de chose près tous les travaux de rénovation effectués dans votre bien ou dans votre immeuble. C’est obligatoire depuis 2001 et cela sert surtout au niveau de la sécurité des prochains propriétaires s’ils veulent mettre en œuvre des travaux de rénovations. Vous devrez revendre votre bien avec tout son dossier médical ! Il contiendra notamment tous les descriptifs des travaux effectués. Vous devrez y joindre les plans de l’habitation et décrire les matériaux utilisés dans la rénovation de votre bien. Bien sûr, vous n’êtes probablement pas un professionnel de chantier et vous devrez insister auprès de votre entrepreneur ou de votre « coordinateur de sécurité » (dans le cas ou plusieurs entrepreneurs se partagent le chantier de rénovation).

Vendre un appartement

Dans le cas d’une vente d’un appartement avec copropriété, d’autres documents seront encore à aller chercher. Par exemple, le montant du fonds de réserve, le montant des arriérés, le relevé le cas échéant des procédures judiciaires et bien évidemment tous les procès verbaux des assemblées générales (AG), en tout cas celles des trois dernières années. N’oubliez pas le dernier bilan approuvé par l’AG !

Vous désirez vendre votre maison rapidement, découvrez notre approche unique.