fbpx

La cuisine : un atout pour bien vendre sa maison

21/02/2022

La cuisine, pièce maîtresse dans une maison, est bien plus que l’endroit dans lequel les repas sont préparés. C’est une des pièces les plus intimes, dans laquelle les souvenirs se forgent : bonne odeur de gâteau qui cuit, repas impromptu sur le pouce avec des copains, tendres confidences avec sa grand-mère… Une cuisine, en plus d’être pratique, a besoin d’être un lieu dans lequel on se sent bien. C’est pourquoi elle peut déclencher un coup de cœur et provoquer une vente. Comment la mettre en valeur et qu’est ce qu’on doit y trouver ?

Un peu de vocabulaire

Comment décrire sa cuisine et à quoi correspond chaque terme ?

  • Cuisine aménagée

C’est une cuisine dans laquelle on trouve un évier, les branchements nécessaires pour placer l’électroménager et éventuellement quelques meubles de rangement.

  • Cuisine semi-équipée

Tous les meubles nécessaires sont en place : armoires basses et hautes, plan de travail, évier. L’électroménager est souvent limité aux plaques de cuisson et au four.

  • Cuisine équipée

C’est une cuisine dans laquelle on trouve tous les meubles et l’électroménager indispensable : plaques de cuisson, four, réfrigérateur, congélateur, hotte, micro-onde et lave-vaisselle sont compris, intégrés ou non.

Quelle sera le type de cuisine le plus vendeur ?

Dans une cuisine aménage, les acquéreurs potentiels auront du mal à se projeter et devront faire l’effort d’acheter l’électroménager.

La cuisine équipée est prête à l’emploi, le futur acheteur n’aura aucun frais supplémentaire. Ce type de cuisine est très recherchée, particulièrement si on ne possède pas d’électroménager de base.

La cuisine semi-équipée peut être un bon compris. L’acheteur n’aura pas trop de frais et pourra placer son propre réfrigérateur, qu’il choisira selon ses besoins. De même pour un éventuel lave-vaisselle.

Doit-on vendre sa maison avec les meubles de cuisine ?

En principe, tout ce qui est scellé au mur doit être laissé. Dans les faits, on laisse la plupart du temps l’ensemble des meubles de cuisine (sauf la table et les chaises), mais tout peut être négocié dans le compromis de vente. Pour éviter d’éventuels conflits entre vendeur et acheteur, soyez précis sur ce point.

Quels travaux faire ?

Votre cuisine dont vous étiez si fier quand vous l’avez fait poser dans les années 80 n’est sans doute plus tout à fait au goût du jour et risque d’en repousser plus d’un. Faut-il la refaire entièrement ? Les coûts seraient alors très élevés et le retour sur investissement non garanti.

La plupart du temps, un simple relooking peut rafraichir la pièce sans coûter trop cher. Les meubles de cuisine de la fin du 20ème siècle étaient solides et résistants, il peut être dommage de s’en séparer. Un coup de peinture dans des teintes plus actuelles et un changement de poignées devraient les requinquer. Si votre cuisine a un plan de travail ou une crédence en carrelage un peu vieillot, on peut les recouvrir de peinture résine ou de béton ciré. Un petit coup de peinture sur les murs, un changement du système d’éclairage et votre cuisine sera beaucoup plus présentable et vendeuse.

Ce sont des travaux qui peuvent être faits par vous si vous êtes un peu bricoleur, ou par un professionnel pour pas trop cher.

Avoir une cuisine propre, fonctionnelle et au goût du jour est un atout indéniable pour réussir la vente de votre maison. Dans le même ordre d’idée, veillez à ce que votre salle de bain ne fasse pas pâle figure !

Et si vous n’avez pas envie de vous embêter avec des travaux, contactez Maisons moches : nous achetons votre bien rapidement et en l’état, même si les murs de la cuisine sont oranges avec de grandes fleurs marron !