Vendre sa maison : quels sont les frais ?

Lorsqu’on cède sa maison, on rêve d’encaisser un pactole. Cependant, vous devez savoir que des frais sont déduits sur le montant total de la transaction. Pour éviter de mauvaises surprises, il est préférable de vous renseigner sur le coût de vente d’une maison.

Les travaux de mise en conformité

Avant la signature de l’acte notarié, vous êtes tenu de présenter une multitude de documents à l’acheteur. Sachez que vous devez passer par un professionnel pour obtenir un certificat « Installation électrique ». L’intervention d’un installateur agréé vous sera facturée.

Il est également indispensable d’entamer des travaux de mise en conformité pour réparer les dommages. En tentant de cacher les vices, vous risquez d’être poursuivis en justice.

Il se peut qu’avant la vente de votre maison, vous soyez aussi contraint de rénover le système d’isolation de votre bien immobilier ou de refaire le revêtement du sol. Tous ces travaux représentent un coût non négligeable.

Les frais du notaire

Lors d’une transaction immobilière, les frais du notaire sont à la charge de l’acheteur. Toutefois, vous devez également débourser de l’argent pour l’obtention des documents tels que :

  • L’attestation du sol
  • L’extrait urbanistique

Sachez que votre notaire vous facturera aussi la levée d’une ancienne hypothèque.

Si vous avez des arriérés de paiement au niveau de l’administration, vous devez honorer toutes ces dettes afin de pouvoir vendre votre bien immobilier.

La certification de prestation énergétique

D’après la loi, tous les logements doivent posséder un certificat de prestation énergétique (PEB). Ce document, valable pendant 10 ans, figure d’ailleurs parmi les pièces à fournir lors d’une transaction immobilière. Il est délivré à la suite d’un audit sur la performance énergétique du logement.

En règle générale, le coût de la certification est variable. Il va dépendre de quelques paramètres tels que la surface habitable, le nombre de façades et le système de chauffage de l’habitat. L’obtention de la certification est généralement facturée entre 200 € à 600 € en moyenne.

Le remboursement de prêt

Si vous avez contracté un prêt lors de l’acquisition de votre bien immobilier, vous devez payer des frais communément appelés « indemnités de remploi » pour le rachat de crédit. Cette somme forfaitaire, représentant 3 à 6 mois d’intérêt, vient s’ajouter au remboursement du capital emprunté. Tous les établissements bancaires sollicitent le versement de cette indemnité lors d’un remboursement anticipé d’un prêt bancaire.

Les taxes sur les plus-values immobilières

Si vous avez l’intention de revendre un bien immobilier dans les 5 ans après son achat, vous devez vous attendre à payer des taxes sur les plus-values immobilières. Le taux d’imposition est de 16,5 %. Seule la différence entre le prix d’achat et le prix de revente est concernée par cette taxe.

Au cas où le vendeur n’aurait pas de domicile fixe, il n’est pas obligé de remplir une déclaration fiscale. Pour ce cas-là, il revient au notaire de verser les taxes à l’Administration fiscale.

Vous disposez maintenant de toutes les informations sur le coût de vente d’une maison. Vous pouvez vendre en toute sérénité votre bien immobilier !