fbpx

Que se passe-t-il après avoir vendu sa maison à perte ?

Votre maison est en vente depuis plusieurs mois et l’excitation et l’impatience du début ont laissé place à la lassitude et à l’inquiétude. Vous avez fait appel à plusieurs agences immobilières, sans succès, et pire, toutes vous conseillent de baisser le prix de vente de votre maison. Mais dans ce cas, la somme espérée ne permet plus le solde du prêt. Votre maison va se vendre à perte.  

Que se passe-t-il alors ? Dans tous les cas le produit de la vente de votre maison doit être affecté au remboursement de votre emprunt immobilier, même si elle ne le couvre pas intégralement. Mais qu’en est-il du solde dû ? Voyons quelles sont les possibilités qui s’offrent à vous.

Vendre ma maison pour en acheter une autre 

Les solutions dépendent principalement de vos intentions suite à la vente de votre maison. Si vous vendez pour acquérir un autre bien immobilier, il est possible de procéder à un transfert de prêt. Le solde restant dû est englobé dans le nouveau prêt et lissé dans les nouvelles mensualités. Ceci vous permet d’éviter le paiement de l ‘indemnité de remploi réclamée par la banque suite au remboursement anticipé d’un emprunt immobilier. Le transfert de prêt est alors assorti d’un transfert d’hypothèque sur le nouveau bien.  

Mais tout dépend du contrat que vous avez souscrit initialement et des conditions fixées par votre organisme de financement. Cette manœuvre avait l’autre avantage de conserver le même taux d’emprunt, mais à l’heure où les taux sont historiquement bas, cet argument n’est plus valable. Dans ces circonstances, vous auriez peut-être plus intérêt à faire un nouvel emprunt, même si vous devez dans ce cas régler les pénalités libératoires du premier. 

Vendre ma maison et ne rien racheter 

Mais même si vous n’envisagez pas l’achat d’une nouvelle maison dans l’immédiat il faudra solder votre emprunt, en plus d’un autre logement à assumer. Si votre situation financière le permet, le banquier vous proposera probablement de conserver le crédit en l’état en continuant de vous acquitter des mensualités jusqu’à extinction de votre dette. Cette solution est la plus simple. Vous pouvez également diminuer le montant des mensualités et rallonger la durée du remboursement. Quoi qu’il en soit, il convient de négocier les termes de ce remboursement avec votre établissement prêteur. Le souci étant que si vous ne rachetez aucun autre bien immobilier, le banquier perd la garantie hypothécaire prise sur votre ancien logement. Il sera donc indispensable de lui fournir d’autres garanties.  

Payer un logement que l’on ne possède plus est toujours désagréable. De nombreux propriétaires désireux de vendre se retrouvent dans cette situation après avoir acheté leur maison alors que le marché de l’immobilier était au point haut. La vente à perte de sa maison frappe donc de plus en plus de ménages, en particulier ceux ayant acquis leur bien immobilier entre 2004 et 2008. Pour finir sur une note positive, rassurez-vous : nul doute que votre banque a déjà traité ce genre de dossier et a certainement des solutions à vous proposer.


Vendez votre maison grâce à Maisons Moches, contactez-nous dès aujourd’hui pour obtenir une offre d’achat.