fbpx

Vendre son bien immobilier est un acte important. Le prix affiché est déjà un argument de vente, à condition que ce soit le bon. Mais comment savoir ? Comment être sûr que votre maison sera affichée au bon prix ? Pourquoi alors ne pas faire estimer votre bien par un notaire ? Ce professionnel est une référence pour beaucoup de propriétaires et ils sont nombreux à franchir la porte d’une étude notariale au moment de mettre leur bien en vente. Nous vous présentons dans cet article la méthode utilisée par les notaires pour estimer la valeur d’un bien immobilier.

La base de données

Le notaire a à sa disposition une base de données qui rassemble toutes les ventes immobilières. Cette base est alimentée conjointement par tous les notaires dont elle reprend les actes, permettant ainsi d’en déduire des statistiques sur le prix des biens vendus selon leur composition, leur emplacement et la date de la vente. Ceci permet d’avoir une notion « géographique » du prix des biens immobiliers et donne une première information.

Les revenus cadastraux

La deuxième information utilisée par le notaire est la valeur locative du bien à estimer. Il se réfère pour cela aux revenus cadastraux, fixés en 1975. En prenant le prix de vente d’un bien et en le divisant par le revenu cadastral, le notaire obtient un pourcentage. En appliquant ce pourcentage au bien immobilier concerné, il obtient une valeur approximative. Beaucoup de choses ont changé depuis 1975 et certains quartiers ont évolué positivement pendant que d’autres ont été délaissés mais ces valeurs permettent de déduire une fourchette dans laquelle se situe le prix de votre bien.

Le rendement potentiel

Le notaire s’intéresse ensuite au rendement potentiel de votre habitation. Il s’agit là aussi de sa valeur locative, mais calculée directement sur le montant des loyers que l’immeuble pourrait rapporter. Il faut cependant adapter cette information à l’état général du bien. En effet, les immeubles anciens ou vétustes ont souvent un rapport locatif plus intéressant que les constructions récentes, mais il faut alors prendre en compte les travaux de rénovation qui viennent forcément diminuer le prix de vente.

La situation géographique

Certaines zones délaissées par les acquéreurs par manque d’attractivité voient le prix des logements diminuer. Au contraire, dans les endroits où la demande est forte et où le marché immobilier est tendu les prix peuvent s’envoler. La loi de l’offre et de la demande entre en jeu. Le notaire ajuste donc son estimation en fonction de l’emplacement du bien.

L’état général du bien

En s’appuyant sur les quatre éléments précédents, le notaire a déjà une idée assez précise de la valeur de votre bien immobilier. Il s’agit alors d’une valeur de base. L’estimation finale prend en considération l’état général de votre maison ou appartement et tient compte des travaux nécessaires ou des rénovations entreprises.

Quoi qu’il en soit, le notaire est un professionnel aguerri de l’estimation immobilière. L’avantage, si vous faites appel à ses services est qu’il disposera déjà de votre dossier de vendeur incluant les éléments nécessaires à la rédaction des actes.


Vendez votre maison grâce à Maisons Moches, contactez-nous dès aujourd’hui pour obtenir une offre d’achat.